Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2015 6 23 /05 /mai /2015 12:26

Découvrez également les photos de l'expo sur http://dianebalesphotography.weebly.com/le-geste-dune-femme-libre.html

Partager cet article
Repost0
7 février 2015 6 07 /02 /février /2015 10:51
Marie sera chauve sous vos yeux le 7 mars prochain

Et bien nous y sommes... après 3 ans de préparation intérieure, Marie B.V. est prête !

Retrouvez-nous samedi 7 mars à 15h à l'Atelier Motobloc de Bordeaux pour suivre l'événement en direct...

Merci à Diane Balès pour son travail photographique avec Marie qu'elle exposera pour l'événement... Et mille merci à Marie d'oser être une femme libre à mes côtés ! :)

A très bientôt...

De tout coeur,

Elodie N.B.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 18:06

Un petit message pour vous informer que l’aventure est toujours en route, j’espère vous écrire de nouveaux articles pour vous faire partager mon choix, qui avec le temps prend forme, mais oui, une chose est certaine : il faut du temps (en ce qui me concerne).

Car le petit grain de sable n’est en réalité que le début d’un travail de fond. Certains d’entre vous se retrouveront peut être dans ma démarche ou juste dans une partie, mais je suis très heureuse de vous la confier, donc à très bientôt !

De tout cœur

 

Marie B-V

Partager cet article
Repost0
20 juin 2013 4 20 /06 /juin /2013 08:42

Oui, je sais, je suis un peu arrivée comme un « cheveu sur la soupe », si je puis dire, et je ne me suis pas vraiment présentée. Je suis une jeune femme de 35 ans en couple depuis de nombreuses années et j’ai la chance d’avoir un homme merveilleux dans ma vie. A ceux qui m’ont posé la question et aux autres, je précise que c’est une décision qui m’appartient. Petit rappel : je ne me mets pas en danger, c’est un acte temporaire et non-douloureux, c’est à la base un geste de soutien et d’engagement.

Oui, je suis consciente de ma chance car même si ce n’est qu’à la fin de ma vie que je saurais s’il s’agit bien de l’homme de ma vie, je sais qu’il m’aime pour ce que je suis, peu importe que je travaille ou non, que je sois riche, que je grossisse, que je sois bleue, ou… Que je me rase la tête !

Je suis une femme libre de mes choix, et de mes actes et soutenue par un homme qui m’aime au-delà des apparences, simplement pour ce que je suis.

Evidemment je tiens à ajouter que je lui ai bien sûr fait part de ma décision avant de l’annoncer ouvertement, et pour tout vous dire il n’est pas particulièrement emballé cependant il respecte mon engagement et m’accompagne. Merci à toi !

Marie B-V

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 12:32

« Ah, oui, maman, je t’ai dit que j’allais me raser la tête ? », petit oubli. – ou pas – J’avais abordé le sujet en sa présence sans vraiment en parler directement, donc finalement je reçois tout d’abord un « N’importe quoi ! ».

Oups ! Je plisse un peu plus les yeux que d’habitude, mais elle ne le voit pas nous sommes au téléphone (hi hi hi...). Et je lui explique…

La démarche lui convient mais surtout, oh oui, surtout pas maintenant. – retour à la question  n°2-

Hé oui ! Avec le rapport difficile que mon corps actuel m'amène à vivre, je ne suis pas au meilleur de ma forme et de mon équilibre. « Maman » m’explique qu’effectivement, si je ne m’assume pas pleinement telle que je suis réellement (ronde), le monde extérieur, lui, ne manquera pas de me le faire remarquer, surtout si j’affiche une différence.

J’ai tendance à ne pas m’attacher au regard des autres, donc ma « maman » me fait des rappels réguliers (merci maman !). Le message est clair : il va falloir se regarder dans une glace et trouver « ça » pas trop mal, pour passer le cap. Mais que les choses soient claires, c’est avant tout une démarche personnelle et cela m’est bien égal de ne pas correspondre aux critères de beauté actuelle ; je cherche à me sentir bien et en harmonie. Je ne sais pas encore comment y arriver, mais il n’est pas question de changement brutal et agressif. Je ne vais pas me raser la tête demain, je veux prendre mon temps et que ce geste soit mûri, afin qu’il garde tout son sens. Je recherche de la douceur et de la simplicité pour arriver à être pleinement moi avec ou sans cheveux.

Marie B-V

Partager cet article
Repost0
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 07:10

 

Picture0004

Je me suis décidée très vite, oui bien sûr, je vais me raser la tête. C’est une évidence, mais il reste quelques questions en suspens. Tout d’abord, quand ? Puis, pourquoi ? Et finalement, ces questions sont liées... Pas tout de suite c’est sûr, je suis pleinement dans ma maternité, je vis au rythme des tétées et puis, je ne me sens pas du tout bien dans mon corps ! Ah... c'est sûrement en lien avec la deuxième question. Et oui, mon corps dont mes cheveux font effectivement partie...

Nous voilà donc au cœur du sujet, mon corps et moi ! Aïe, il va bien falloir que je m’assume telle que je suis (un peu trop ronde à mon goût) ; donc finalement je me suis lancée dans cette aventure qui m’amusait au départ et qui en réalité me renvoie à quelle image ai-je de moi ?

Pas celle de l’extérieur qui sert à communiquer avec autrui, non, celle que moi je vois, celle que je ressens, celle que je fais vibrer ou qui me fais vibrer... non en fait, pas mon image mais moi tout court !!!

Oups, prise de conscience… à ce moment, juste "par hasard"  j’ai droit à une petite vidéo de moi et... choc !!! J’ai envie de hurler en me voyant : "Heu... La grosse dame qui se sert dans ma garde-robe est priée de tout remettre à sa place !!! "

 

Oui, j’ai besoin de temps pour apprendre à apprivoiser mon corps qui, jusqu'à ce jour, était un peu loin de mes préoccupations. J’ai aujourd’hui des cheveux mais mon chaos intérieur est en chamboulement.  Pourtant, je m’accepte tous les jours un peu plus avec joie car je sais que l’harmonie et l’équilibre auquel j’aspire n’est plus très loin, je sais où je vais et je sais que l’étape « chauve » en fait partie.

 

Pour certaines, je prends peut-être le sujet à l’envers. Je ne sais pas comment vous vous sentez dans votre corps ; mais ce qui est sûr c’est que moi je me mentais et je me suis cachée derrière la joie de porter la vie pour camoufler mes démons et ne pas les affronter. A présent, suite à mon souhait de me raser la tête, je me rends compte que ce n’est que l’élément déclencheur d’une quête intérieur et qu’il s’agira sans aucun doute d’une étape essentielle dans mon cheminement.

 

Marie B-V

Partager cet article
Repost0
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 13:43

 

Bonjour à toutes et à tous !

Et bien ça y est, comme je le pressentais depuis plusieurs mois, il est temps pour moi de passer le relais, non pas de l'association mais des défis ! Il me semble avoir donné suffisamment de ma personne pour maintenant vous annoncer avec joie le défi que se lance Marie : faire l'expérience d'être chauve... Je lui laisse le soin de vous le raconter avec ses mots... C'est le début d'une belle aventure qu'elle vous contera au fil des mois ! Merci infiniment pour ce partage...

De tout coeur,

Elodie Nommé-Boisard

L'annonce


Ca y est, j’ai commencée à annoncer la ‘couleur’ : "ah oui ! Je te préviens, je vais me raser la tête ! " lancé comme ça de manière ingénue…

Evidemment, il y a toutes sortes de réactions mais en général, on me fait répéter, puis arrive le « pourquoi ? » et là j’avoue je souris, je plisse même un peu les yeux, et j’explique calmement et doucement que c’est parti d’un acte de soutien, enfin je croyais , mais que réellement , c’est plus profond et que cela vient finalement de moi, de mon envie de chercher un peu plus loin, et à ce moment ou finalement mon interlocuteur prend conscience de la réalité de mon acte , que ce n’est pas une mode, ou un coup de tête, un pari … enfin que oui je vais le faire sérieusement car dans mon histoire cela a du sens, hé bien croyez-moi ou non, le regard qui se pose sur moi change comme s’il m’imaginez sans cheveux !

Sans vraiment m’écouter ils détaillent malgré eux les traits de mon visage et rentrent en moi, me scannent, ou me regardent peut-être vraiment pour la première fois, peu importe mais j’avoue que je reste déjà très interpellée par l’effet produit sur l’extérieur alors qu’au contraire je m’apprête à faire un vrai voyage intérieur !

Marie B-V

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 13:32

Bonjour à toutes et à tous !

 

ça y est, la bande annonce du film "L'ange passe" évoqué dans mes derniers écrits est arrivée ! Venez la découvrir sur le site :

http://www.bellememesanscheveux.fr/#Evenements.N

 

C'est avec joie que je partage avec vous ce projet devenu réalité. En février dernier, j'ai donc joué le rôle de Mélanie, une jeune femme atteinte du cancer aux côtés de Laurence de Bourbon, de Laura Rucinska ou encore de Hans-André Stamm. Ce film m'a permis de libérer quelque chose en moi lié à ma propre expérience douloureuse dans mon passé. Et encore une fois, c'est un nouveau défi que je me suis lancé. J'ai tourné à la fois avec une chevelure d'appoint, sans et aussi sans maquillage. Comme si la séance photo de mon "Ultime défi" ( cf. article du 14 novembre 2011 : Ultime défi, accepter ma différence en totalité) avait été une préparation à jouer ce rôle et à m'accepter 100% nature pour être à l'aise devant la caméra.

 

Je dédie ce film à vous toutes que vous soyez touchée par l'alopécie ou le cancer. C'est vous qui me donnez la force d'aller chaque fois un peu plus loin...

 

Mais pourquoi faire tout cela ?

 

J'aurais vraiment aimé avoir un soutien positif dans les moments difficiles où je me suis sentie bien seule. Après le chemin que j'ai parcouru, pour moi, l'important aujourd'hui, c'est de montrer que l'on peut choisir de porter un autre regard sur notre maladie. Ne plus la subir mais simplement la vivre en conscience en étant le mieux possible avec soi-même.

 

Quelque soit votre chemin, je vous invite à faire tout votre possible pour le rendre chaque jour un peu plus beau !

 

Je suis de tout coeur avec vous...

 

A très bientôt !

Elodie

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 15:25

Je partage avec vous cette réponse en lien avec le forum du site dont vous retrouvez les discussions sur www.bellememesanscheveux.fr qui peut aussi peut-être vous parler.


"Je suis rentrée hier soir chez moi d'un petit périple vers la Charente-Maritime où vit ma famille. Je viens de prendre connaissance de votre message. J'ai bien entendu votre mal-être et vos peurs. Elles sont compréhensibles.

La 1ère chose que je vous dirais, c'est de faire ce que vous sentez bon pour vous. Le choix de raser votre tête peut être une solution intéressante. Mais avant de passer à l'acte un petit truc : essayez de vous visualiser en train de vous faire raser vos cheveux et observez ensuite comment vous vous sentez à l'intérieur de vous. Si cela vous apporte un grand soulagement alors foncez sinon, laissez-vous encore un peu de temps. Dans tous les cas, le travail d'acceptation se fera. C'est un chemin long et l'important c'est de regarder les petites victoires quotidiennes. Pas à pas vous y arriverez. Et puis s'aimer passe aussi par des plaisirs tout simple de la vie comme prendre le temps d'observer un coucher de soleil, profiter de vos enfants ou encore manger une petite glace au bord de la mer. A vous de trouver chaque jour ce qui vous fait plaisir.

Dans mon histoire, l'acceptation a été plus facile une fois que j'ai rasé ma tête car c'est vrai aussi que les voir tomber était difficile. Mais chaque vécu est différent alors c'est important que vous fassiez vraiment ce qui est juste pour vous.

Avant d'envisager de raser, peut-être pouvez-vous essayer la perruque. C'est loin d'être ridicule vous savez. Après, vous pouvez aussi les couper un peu plus court pour que ça vous gêne moins sous la chevelure. Et puis si vous aimez changer de coupe, rien ne vous empêche de relancer la mode des perruques ! Soyez bien avec vos choix et vous serez bien à vous et avec les autres.

Aujourd'hui c'est un poids pour vous mais demain ce sera votre force. Cela peut arriver plus vite que vous ne le pensez. Visualisez-vous chaque matin ou soir, comme si c'était déjà là, libre de faire ce que bon vous semble, heureuse d'être comme vous êtes, épanouie dans votre famille, votre vie professionnelle et avec vos amis.

Cela me rappelle une carte où l'on voit un oiseau qui reste dans sa cage alors qu'elle est ouverte... Il n'ose pas sortir car il a peur de ce qu'il l'attend en dehors de la cage. Mais s'il reste dedans, il continue d'être malheureux alors que faire ?
Vous êtes ce petit oiseau, sortez et prenez votre envole...Vous êtes libre ! Tout est possible...

Quand à mon association, je fais mon maximum pour la faire connaître car mon souhait est vraiment que vous puissiez rencontrer d'autres femmes touchées par l'alopécie et par le cancer. Si vous avez envie de participer, vous pouvez diffuser l'existence de "Belle même sans cheveux" autour de vous et petit à petit, je sais que nous pourrons toutes nous réunir.

Je n'ai pas d'autres photos pour le moment. Par contre, je viens de participer au tournage d'un film dans lequel je joue le rôle d'une jeune femme atteinte d'un cancer. Avec et sans cheveux, j'ai aimé jouer ce personnage qui a beaucoup de similitudes avec mon propre vécu. "L'ange passe, un miracle peut en cacher un autre", vous aurez bientôt la bande annonce sur le site. Une partie de ce film se passe à Lourdes, la maladie et la foi en est le centre.

C'est un sujet que je n'ai pas trop abordé sur mon site mais cela fait aussi partie de mon parcours. En me retrouvant, j'ai moi-même retrouvé ma foi en Dieu. Quand je parle de Dieu, j'aime aussi l'appeler l'Amour, la Vie ou encore l'Univers. Dans mon sens, c'est croire en une force qui coule dans chaque vie et qui nous dépasse. C'est ma foi aussi qui fait que j'en suis là aujourd'hui. Peu importe la croyance, pour moi l'important c'est de croire. Croire en soi, croire en l'Univers, croire en Dieu... Maintenant, comme je le dis c'est mon histoire. Chacun fait son chemin à sa manière.

Alors continuez le votre car sans vous en rendre compte, vous le rendez chaque jour un peu plus beau...

À très bientôt !"

De tout cœur,
Elodie

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 14:56
Bonjour à vous toutes,

Je vous partage  ces écrits  en réponse à quelques-unes d'entre vous qui m'ont fait part de leurs questionnements quand à l'acceptation de leur différence, le regard des autres et leur féminité. Je pense que chacune d'entre vous qui vivez la perte de cheveux et même peut-être bien d'autres femmes peuvent être concernées par cela. C'est pourquoi vous le retrouvez ici  et également  sur le forum de www.bellememesanscheveux.fr


"...Merci d'avoir franchi le pas en osant en parler, je pense que c'est déjà un grand pas de fait. Sachez que je comprends tout à fait ce que vous ressentez car j'ai moi-même vécu avec une alopécie partielle durant 19 ans avant de tout perdre... Etant petite je portais des bandeaux pour cacher les plaques arrondies que j'avais sur les côtés et derrière la tête. Puis avec l'adolescence, j'ai choisi de porter une perruque pour paraître comme les autres. Cela m'a beaucoup aidé puis quand j'ai tout perdu (cheveux+cils/sourcils+poils), j'ai dû apprendre à m'accepter avec un nouveau visage et j'ai finalement choisi de vivre sans perruque. J'ai choisi de prendre le chemin de l'acceptation. J'ai appris, par étape, à m'aimer et, en apprenant à m'aimer, le regard des autres a eu de moins en moins d'importance. Quand je portais des perruques, je croyais toujours que ça se voyait jusqu'au jour où une personne m'a dit que ce n'était pas le cas et que plus  je vivais avec comme si c'était mes cheveux, plus ça faisait illusion auprès des autres. Car en fait, ce qui compte ce n'est pas d'avoir une perruque ou non mais c'est l'attitude que l'on va avoir face aux autres. Et plus on le vit bien, plus ils nous acceptent.

La beauté n'est pas qu'une histoire de physique, c'est avant tout une question d'attitude. Plus on se sent belle, plus on va être belle... Et j'ai appris quelque chose qui va peut-être vous surprendre mais je vous le dis quand même, dans le mot "normal", en langage des oiseaux cela donne "la norme du mal". Et cela m'a fait du bien de l'entendre car nous cherchons tous à être normaux mais finalement c'est quoi la normalité ? Nous veut-elle vraiment du bien cette norme ? Peut-on vraiment se retrouver dans cette norme ? Nous sommes tous différents et notre société veut nous faire croire que nous sommes pareils mais c'est faux ! Chacun est unique, chacun à sa place et nous avons le droit de vivre heureux et bien dans nos baskets que nous soyons grosse, maigre, grande ou petite et dans notre cas, avec ou sans cheveux. C'est avant tout une histoire de croyance collective car dans d'autres temps et civilisations, on retrouve par exemple Nefertiti, Reine Egyptienne, qui était en réalité chauve sous sa coiffe. C'était un signe de grandeur.
Alors la seule chose que je peux vous inviter à faire, c'est oser vous aimer telle que vous êtes et laisser les autres de côté car la plupart du temps, ils chercheront plus à vous couper de votre propre bonheur qu'à vous y conduire... Et en plus, ils se basent uniquement sur une image de ce qu'ils croient être normal. Acceptez-vous telle que vous êtes, vous aussi vous avez une belle lumière en vous qui ne demande qu'à briller...

Quand à la féminité, là encore nous sommes dans des croyances car c'est avant tout une attitude qui vous rend féminine et non le fait d'avoir ou non des cheveux. Regardez toutes les femmes, certaines seront très masculines alors qu'elles auront des cheveux et d'autres seront peut-être moins belles mais auront une classe et une élégance naturelle qui les rendra belles et féminines. Je connais bien ce sentiment car j'ai mis moi aussi quelques années avant de réussir à accepter mon crâne chauve que je trouvais masculin au point de porter du rose pour être sûre qu'on me prenne pour une femme... Mais aujourd'hui je suis mariée à homme qui m'aime profondément avec mon crâne chauve et je croise des hommes qui le trouve réellement sexy et sensuel...

Dans la vie tout est une histoire de choix... Vous pouvez trouver toutes les solutions du monde pour le camoufler mais dans tous les cas, ce qui fera la différence c'est vous... décider d'en souffrir toute votre vie ou choisir dès maintenant d'apprendre petit à petit à vous aimer. Qu'avez-vous à perdre ? De quoi avez-vous peur en osant franchir le pas ? Souvenez-vous que derrière chaque peur se cache un cadeau. En osant la dépasser, vous découvrirez également la force qui est en vous...

Mes pensées vous accompagnent, prenez-bien soin de vous, de tout coeur,"
Elodie  
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Belle même sans cheveux
  • : Ce blog est en lien avec le site www.bellememesanscheveux.fr qui est dédié aux femmes sans cheveux pour les soutenir dans l'acceptation de leur différence ainsi qu'à toute personne sensible au sujet.
  • Contact